Dirigeant Entreprises
Dirigeant Entreprises
fiat Retour

FIAT

Date de création : 1889

Activités : construction et vente automobile

Effectif : 185 000 travailleurs

Site web : www.fiat.com/

Siège social : Corso G. Agnelli 200, 10135 Turin, Italy

Fabbrica Italiana Automobili Torino (Usine italienne d’automobiles de Turin) FIAT

Entreprise familiale de plus d’un siècle, FIAT est détenue par EXOR S.p.A à 30.5%, FIAT à 3.5%, des investisseurs institutionnels à 41.5% et un flottant de 24.5% à la Bourse de Milan.

FIAT est scindée en deux groupes distincts depuis 2011: FIAT Group Automobiles et FIAT Industrial Group, chacune avec son domaine respectif.

Dans la première, on retrouve toutes les activités automobiles du groupe avec sept filiales et des équipementiers automobiles éparpillés un peu partout en Italie et dans le monde. Et aussi des participations dans la presse (Corriera della Sera ou la Stampa).

Fiat Group Automobile possède sept marques : Fiat, Lancia, Alfa Roméo, Abarth, Fiat Professional, et une participation dans le groupe Chrysler. Elle possède en outre des participations chez Maserati à hauteur de 100%, et chez Ferrari à hauteur de 90%.

Côté équipementier, on la retrouve aux côtés de Magneti Marelli qui travaille dans l’éclairage, le contrôle moteur, les systèmes de suspension, les pare chocs, les systèmes électroniques, les systèmes d’échappement et les composants et modules en plastique des voitures.

Fiat Powertrain, assure le côté moteur et boîtes de vitesse. Tandis que de son côté, Teskid travaille les pièces métalliques composant les moteurs et Comau les machines-outils pour les constructeurs automobiles.

FIAT Industrial prend en charge l’autre partie de la société : activités machines agricoles, engins de chantier, poids lourds, moteurs de bateaux et générateurs.

Historique

Le 11 juillet 1899, l’acte de création de la « Società Anonima Fabbrica Italiana Automobili Torino » est signé en présence de nombreux actionnaires, des grands noms de l’automobile de l’époque. En 1900, elle ouvre sa première grande usine après avoir racheté la société Ceirano. 1902, FIAT réussit à classer ses premières voitures dans le Tour d’Italie automobile. Issue du fordisme, l’usine du lingotto, « le lingot », à Turin devient l’emblème nationale du pays et l’un des fleurons de l’industrie européenne, à la fin de sa construction en 1922. En 1939, FIAT inaugure une nouvelle fois un centre industriel des plus performants avec l’usine de Mirafiori. La période d’après-guerre et la reconstruction avec l’aide du Plan Marshall profite à Fiat et une seconde « méga-usine » sera achevée en 1968. La société s’internationalise et participe entre autres à la création de la SEAT, ou encore en fournissant des plateformes aux camps socialistes et russes. Début 1990, les ventes commencent à baisser. L’image de la société est au plus mal. Les dettes s’accumulent et en 2000, c’est General Motors qui pourrait venir à la rescousse en prenant une part de 20%. La solution providentielle tardant à venir, en 2002, FIAT fait appel aux banques et dépose en garantie 34% du capital de Ferrari. L’arrivée en 2004 de Montezemolo redonne un nouveau souffle à l’entreprise. FIAT reprend notamment le contrôle de sa société et se sépare de GM moyennant 1.55 milliards d’euros. Les bénéfices reprennent en 2005, et la FIAT Grande Punto remporte un franc succès. Passé ces quelques années noires, le groupe prend en 2013 le contrôle total du fabricant de moteurs Diesel VM Motori. Plus récemment, le 1er janvier 2014, Fiat annonce la prise de contrôle à 100% de Chrysler d’ici le 20 janvier.